This page in English
|

|| Agence || Conseil || Production || Management artistique || Galatea recrute || Références || Contact

Ensemble Masques
Festival de La Chaise-Dieu
22/08/2017

Le Théâtre musical de Telemann

  • Type de rendez-vous : Concert
  • Lieu : Festival de La Chaise-Dieu
    Auditorium Cziffra de La Chaise-Dieu
  • Date et heure : 22/08/2017 - 17:00
  • Site Internet : Festival de La Chaise-Dieu

Détail du programme

Le Théâtre musical de Telemann

Georg Philipp TELEMANN (1681-1767)

Ouverture-Suite en la majeur TWV 55:A1

Ouverture-Suite La Bizarre TWV 55:G2

Concerto polonois TWV 43:G7

Ouverture - Suite Burlesque de Quixotte 

Le style français, si cher à Telemann, constitue la trame et l’inspiration de ses ouvertures-suites, ainsi qu'il l'exprime dans son autobiographie : "L'ouverture, avec ses corrélats, avait la préférence, parce que Monsieur le Comte, revenu de France depuis peu, aimait ce genre. Je me mis en quête des travaux de Lully, Campra et autres bons maîtres, et m'en tins presque exclusivement à leur style, si bien qu'en deux ans, je ne comptais pas moins de deux cents ouvertures". 

Bien qu'elles soient généralement jouées en formation orchestrales, ces suites furent interprétées à l'époque en formation de chambre, soit à un musicien par partie. Ainsi, à la cour de Dresden, de nombreux musiciens recréent leurs propres suites en jouant directement depuis la partie du conducteur, avec un ensemble de cinq instruments à cordes. 

Inspirés par cette approche, les musiciens de l'ensemble Masques jouent trois d’entre-elles ainsi que le « concerto polonais ». Les suites de Telemann suivent le schéma habituel avec une ouverture dans le style de Lully suivie de danses (allemande, courante... ). Mais il lui arrive de s’éloigner de ce cadre et de rejoindre le goût français en introduisant des pièces de caractères comme dans les suites Les Nations ou Don Quichotte, même si l‘esprit de la danse n’est jamais éloigné de ces mouvements évocateurs. Les quatre mouvements du Concerto polonois – de son nom véritable Concerto poloniosy –, relèvent tous de la musique et de la danse polonaise. Le premier mouvement, dolce, est une polonaise à quatre temps, l’allegro suivant est imité de la musique hanake, les Hanakes étant des Tchèques de Moravie rencontrés au sud de la Pologne. Le troisième mouvement, largo, est une mazurka, danse à trois temps du peuple Mazur, dans la région de Varsovie, et le vigoureux finale allegro vient lui aussi directement du terroir. 

avec

l'Ensemble Masques

Olivier FORTIN | direction et clavecin

Jacek KURZYDLO | violon

Kathleen KAJIOKA |  alto

Mélisande CORRIVEAU | violoncelle

Sophie GENT | violon

Benoît VANDEN BEMDEN | Contrebasse


Voir également

Agenda

Biographie

Programmes

Revue de presse

Site Internet de l'ensemble