This page in English
|

|| Agence || Conseil || Production || Management artistique || Références || Contact

Revue de presse

La rentrée musicale parisienne n’aura pas manqué de propositions alléchantes, mais s’il en est une qui mérite tous les éloges, c’est bien ce « Grand Tour » créé salle Erard, avec la complicité du comédien Julien Campani.

Musique et textes : on en a vu de toutes les couleurs  – pas toujours éclatantes – en ce domaine, mais rarement aura-t-on goûté un spectacle aussi cohérent, vivant, émouvant, drôle aussi – un programme de presque deux heures, avec une pause d’une vingtaine de minutes, où l’on ne voit pas le temps s’écouler.

Les extraits musicaux [...] s’allient parfaitement au texte, le prolongent, l’amplifient – Purcell, Marais, Mazuel, Corrette, Campra, Delalande, Rameau, Albinoni, Marcello, Corelli, Telemann (1) et Bach. Olivier Fortin a su réaliser une véritable marqueterie de mots et de sons. Aux qualités individuelles des membres de Masques s’ajoutent une homogénéité d’ensemble et une fraîcheur du propos admirables. On voudrait donner chaque morceau en exemple; contentons-nous de l’Adagio du Concerto en ré mineur de Marcello : dans l’écrin tissé par ses partenaires, le hautbois fruité Jasu Moisio réinvente littéralement cette pièce archi-rebattue.
Un moment magique d’émotion et de simplicité, à l’image d’un spectacle qui a ouvert en beauté le 3ème Festival Terspichore de Skip Sempé.

Alain Cochard (Concertclassic.com)
02/10/2016


Stephen Pritchard (The Guardian)
20/11/2016